Chargement en cours ...

Le Damier du Frêne, papillon emblématique du Parc national de forêts

Voici le compte-rendu de la conférence proposée par le Parc national de forêts et le CEN Champagne-Ardenne lors de la fête de la Nature le 19 mai 2022.

Une enquête participative pour trouver l’espèce est en cours ! 

Romaric Leconte, chargé de missions au CEN Champagne-Ardenne nous présente tout d’abord des photos du Damier du frêne, l’imago, la chenille à différents stades, la chrysalide… et décrit son cycle.

Après l’accouplement la femelle pond environ 250 œufs. Les petites chenilles éclosent en juillet, elles pâturent de front la surface de la feuille de frêne. Mi-août les chenilles se laissent tomber et passent l’hiver dans la litière au pied du frêne. En avril, les chenilles reprennent leur nourrissage sur d’autres espèces de plantes pendant 1 mois environ et se transforment en chrysalide. L'imago, le papillon, émerge en juin.

C’est un papillon rare, il fait partie des 5 espèces les plus menacées de papillons de jour de France.

Le Parc national de forêts a un rôle très important à jouer dans sa conservation ; il porte depuis cette année, en partenariat avec les CENs Bourgogne et Champagne-Ardenne, la Société d’Histoire Naturelle d’Autun et l’ONF, un programme d’actions en faveur du Damier du frêne. En effet, les dernières populations y sont recensées, en Côte d’Or et au sud de la Haute-Marne.

Il reste quelques populations dans le Loiret et le Cher mais celles-ci sont isolées et présentent un risque élevé d’extinction.  

© Alexandre Pédeau

Selon l’objectif d’amélioration des connaissances du programme, une enquête participative a été lancée.

Il est possible de rechercher l’espèce dans le Parc national de forêts et de renseigner vos observations, n’oubliez pas de prendre une photo et de localiser vos données, elles sont à envoyer à damier@forets-parcnational.fr ! Les critères pour reconnaître le Damier du frêne sont indiqués dans la fiche enquête disponible ici.

Pour prendre une photo, ne faîtes pas d’ombre avec votre corps sur le papillon et avancez doucement, sans mouvement brusque.

Des échanges avec les gestionnaires forestiers sont prévus pour intégrer des pratiques favorables au Damier du frêne dans la gestion courant des forêts, l’entretien des bords de route, maintenir des frênes de toutes tailles et tout âge.  

Des nouvelles de 2022 : des imagos ont déjà été recensées depuis le 17 mai ! L’émergence de l’espèce est très précoce cette année, mais les papillons s’observent en ce moment.

Prochaine étape, rechercher les nids de chenilles sur les frênes fin juillet. 

chevron_left Article précédent
Article suivant chevron_right